Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

Le Temps De Se Présenter

  • : Le temps de lire
  • Le temps de lire
  • : Les livres que j'ai lus et aimés. "J'ai accompli de délicieux voyages, embarqué sur un mot" Honoré de Balzac
  • Contact

Le temps d'aimer

Recherche

Le temps de lire aujourd'hui

http://ecx.images-amazon.com/images/I/41KMc9Gb%2B1L._SL160_.jpg

 

http://ecx.images-amazon.com/images/I/41radEzu8pL._SL160_.jpg

Archives

29 février 2012 3 29 /02 /février /2012 10:00

Un bilan modeste, rien de plus, rien de moins que d'habitude. Cinq livres lus. 

 

Un très beau livre : Nos étoiles ont filé de Anne-Marie Revol, triste mais beaucoup de poésie et plein d'espoir.

 

Un livre très drôle que je vais bientôt chroniquer : Le diable de Radcliffe Hall de Stéphanie des Horts. J'ai adoré comme le premier La splendeur des Charteris.

 

Un livre historique : Les piliers de la terre de Ken Follett, je ne l'ai pas terminé et je publierai la chronique le 31 mars pour la lecture commune sur Livraddict.

 

Un partenariat : Naissance d'un pont de Maylis de Kerangal, une lecture intéressante.

 

Un abandon : J'ai commencé le mois avec La vie très privée de Mr Sim de Jonathan Coe que je n'ai pas pu terminer. Panne de lecture après 100 pages, je n'ai pas accroché. Je ne l'ai pas trouvé drôle comme je le pensais, je m'y suis même perdu.

 

couv225510179782226238511m9782253059530-G01068698851IMG 1335

Repost 0
28 février 2012 2 28 /02 /février /2012 11:19

Dès sa sortie, ce livre me tentait beaucoup. Grâce à l'opération Masse Critique de Babelio  et aux éditions Folio, j'ai pu découvrir ce roman et cette auteure, je les remercie beaucoup. 

 

01068698851

 

Pour un rapide résumé, il s'agit de la construction d'un pont autour duquel gravite différents personnages et leurs histoires : le maire véreux, un maître d'oeuvre, une spécialiste du béton, un indien ce qui entraîne des histoires d'amour, des contestations, des manigances...

Ces différentes histoires, ces destins qui se croisent, c'est ce que j'aime en général. Cela donne une humanité au pont, il est le centre d'intérêt, aimé, voulu ou détesté.

 

Même si les histoires humaines se multiplient autour de ce pont, j'ai trouvé ce livre très froid. Sans doute, est-ce voulu, car finalement le livre est à l'image d'une construction de béton et de métal, c'est assez froid et impersonnel. On ne se prend pas d'affection pour les personnages et même si on suit l'évolution du pont on semble la suivre de très loin ce qui ne crée pas d'attachement pour les personnages, ils sont lointains pour le lecteur, je ne dirai pas qu'ils ont peu de sentiments car leurs actes sont souvent passionnés mais on connaît mal leur intériorité ce qui ne les rend pas proches du lecteur.

 

Quand j'ai commencé ce livre, mes premières impressions se sont portées sur l'écriture : peu de ponctuation, de nombreuses juxtapositions. Il faut s'y habituer, au début c'est un peu déroutant, le lecteur crée ses propres respirations dans la phrase. Le style m'avait paru abrupt au début, j'ai cru que je ne pourrai continuer à cause de ces adjectifs, ces noms ajoutés, de ce style "expansif". Mais au cours de la lecture, cela ne dérange plus, on s'habitue. Le travail sur la langue est ainsi impressionnant, l'écriture est très travaillée, assez fine ce qui donne des passages assez beaux. Je ne dirai peut-être pas poétiques, encore que ce ce serait une poésie brute, un peu froide comme le béton.

 

Je n'ai pas détesté ce roman (sinon j'aurai interrompu sa lecture), je l'ai terminé et aimé certains aspects. C'est une lecture intéressante, la découverte d'une auteure et d'un style. Je suis prête à renouveler l'expérience sur un autre sujet. Mais je n'ai pas non plus adoré, car pour moi l'auteure n'est pas une raconteuse d'histoire où le lecteur est complètement embarqué, il y a trop de distance avec les personnages.

 

Une lecture intéressante, pour les amateurs de technique et d'une langue travaillée.

Repost 0
27 février 2012 1 27 /02 /février /2012 08:00

Comme tous les lundis, rendez-vous chez Galleane pour partager nos lectures du moment.

toggle log

La semaine passée, j'ai lu : 

- Naissance d'un pont de Maylis de Kerangal. 

01068698851

Cette semaine, je lis : 

- Les piliers de la terre de Ken Follet

- Le diable de Radcliffe Hall de Stéphanie des Horts

9782253059530-G9782226238511m

Ensuite, je lirai : 

- Ce soir je vais tuer l'assassin de mon fils de Jacques Expert. 

couv44068949.jpg

 

Et vous que lisez-vous cette semaine ? 

Repost 0
23 février 2012 4 23 /02 /février /2012 12:53

9782253124382-G

Jacqueline de Romilly est connue pour ses écrits sur le grec ancien mais aussi parce qu'elle était une académicienne. Dans ce livre sont rassemblées ses contributions pour Santé magazine où elle évoque la santé de la langue française. 


Chaque chapitre se consacre à un point de grammaire, à une expression, à des mots de vocabulaire... Les thèmes sont assez riches et divers, ce peut être sur l'appauvrissement ou l'enrichissement de la langue. Elle se désole sur certains emplois de la langue malmenée surtout à l'oral mais elle s'émerveille aussi de son évolution à partir du grec, du latin... 


C'est une petite merveille. Ce n'est pas un sempiternel livre où l'auteur se désole de l'évolution de la langue française aujourd'hui. Et ce n'est absolument pas moralisateur. Jacqueline de Romilly note les fautes, les évolutions et ne se pose pas seule en gardienne de la langue mais c'est le lecteur et tout un chacun qui doivent la défendre et l'utiliser correctement. Elle note avec émerveillement la richesse de la langue française, son évolution perpétuelle mais aussi des menaces qui planent sur elle.

 

Ce livre ne se lit pas comme une histoire d'un fil continu mais on peut lire quelques chapitres deci delà sans tenir compte de l'ordre. On apprend beaucoup de choses, des faits de langue ou des erreurs communes qui nous sont expliqués. Mais on n'apprend pas seulement pleins de choses, c'est aussi un vrai plaisir de lecture de lire quelqu'un qui manie et choisit les mots avec justesse. C'est très plaisant et même assez drôle parfois sur l'emploi de certaines expressions ou fautes. C'est limpide, clair, rien n'est de trop. 

 

Pour tous les amoureux du français, je vous conseille ce petit livre qui vous ravira par son savoir et pour le plaisir des mots.

Repost 0
23 février 2012 4 23 /02 /février /2012 11:21

J'ai été taguée par Marion

Je dois tout d'abord révéler 11 choses sur moi. 


1. Je suis prof de latin ! 

2. Je vais avoir trente ans, très très bientôt. 

3. J'aime beaucoup voyager : Europe de l'est, Italie, Allemagne, Egypte, Angleterre... 

4. Je suis fascinée par l'Allemagne et Berlin. 

5. J'aime les crocodiles Haribo. 

6. Je ne suis pas très bonne cuisinière. 

7. Dans mon entourage personne ou presque ne sait que je tiens un blog... No comment. 

8. Je n'aime plus lire des classiques. Ce n'est pas très bien, je sais, mais pour le moment j'ai eu ma dose. 

9. J'aime courir les expos. 

10. Je suis attirée par les expressionistes allemands. 

11. J'aimerai m'acheter une petit oeuvre d'art un jour. 

 

Et maintenant les questions posées par Marion : 

 

1) Quel pays voudrais-tu visiter, là tout de suite?
La Jordanie
 

2) Préfères-tu posséder tes livres ou les emprunter (à la bibliothèque, à des amis, ...) ?
Peu importe. J'aime les posséder pour pouvoir les prêter, les partager quand j'ai aimé les lire mais j'aime qu'on me les prête parce que c'est toujours source de beaucoup d'échanges. 
 

3) Quel est ton moment favori pour bouquiner?
Je n'ai pas de moment préféré mais j'aime avoir une longue plage horaire de libre pour lire. 
 

4) Quel est ton héros de la littérature?
Je crois que je n'en ai pas. Je cherche, je cherche mais je ne trouve pas. 
 

5) Quelle est ta citation préférée?
"Le temps de lire comme le temps d'aimer dilate le temps de vivre" de Daniel Pennac, elle est sur mon blog d'ailleurs. 
 

6) Quel est ton dernier achat?
Nos étoiles ont filé d'Anne-Marie Revol côté livre. 
 

7) Pourquoi as-tu choisi ce pseudo sur Internet?
Amaryllis, en référence à Virgile dans Les Bucoliques  pour être un peu pontue mais c'est tout simplement une jolie fleur. 

8) Quel est ton parfum/odeur favori(te)?

L'herbe fraîchement coupée. 

 

9) Si tu ne devais sauver qu'un livre, ce serait lequel?

Paroles de Jacques Prévert

 

10) Quel est ton sport favori?

J'aime nager. 

 

11) Si tu devais être une couverture de roman, tu serais laquelle?

Les couvertures des romans de Stéphanie des Horts que je trouve très raffinées.

 

Ayant toujours peu d'imagination, je ne tague personne en retour.

Merci à Marion d'avoir pensé à moi.  

 

Repost 0
20 février 2012 1 20 /02 /février /2012 10:54

Comme tous les lundis, rendez-vous chez Galleane pour partager nos lectures du moment.

 

toggle log

 

Cette semaine et la semaine passée, mes lectures sont semblables.

Je lis :

- Naissance d'un pont de Maylis de Kerangal. Je ne le lis pas très vite, pourtant il n'est pas très épais.

01068698851


- Les Piliers de la Terre de Ken Follet : je viens de le commencer, je suis au début mais quand on lit quelques pages, on est vite embarqué dans l'histoire.

 

9782253059530-G

 

Ensuite, je lirai Le diable de Radcliffe Hall de Stéphanie des Horts, j'ai hâte de le commencer.


9782226238511m

 

Et vous que lisez-vous cette semaine ?

Repost 0
16 février 2012 4 16 /02 /février /2012 07:52

couv22551017

Comment j'en suis venue à lire ce livre, je me sens le besoin de le justifier car quand j'en parle autour de moi, j'entends : "ce n'est pas pour moi, c'est horrible !" Comme si je lisais ce livre parce que j'étais sans coeur ou par pur voyeurisme. 


Alors évidemment le sujet est terrible : un couple perd ses deux filles dans un incendie. Anne-Marie Revol écrit donc des lettres à ses deux filles pour continuer avoir un lien avec elles. Les lettres commencent peu avant l'annonce de leur mort et pendant plus d'un an. Elle évoque tout ce qui la lie à ses filles, comment ses filles lui donnent la force de continuer à vivre malgré les difficultés, les doutes, l'espoir et le désespoir. 


Certes c'est un sujet que beaucoup ne veulent entendre, je peux le comprendre. Mais ce livre est avant tout un livre d'amour. D'une part, cet amour transparaît à travers l'écriture très belle. Il y a beaucoup de poésie dans ce livre, c'est très joli les petites adresses à ses filles : "mes douceurs de vivre, mes chouquettes, mes magnifiques, mes ingénues, mes facétieuses, mes grandes randonneuses...". L'écriture rend toute l'innocence et la candeur de deux petites filles mais aussi le courage des deux parents. D'autre part, c'est l'amour qui unit les parents qui est aussi le sujet du livre. Ils ont fait le choix de vivre et restent unis. Tout est difficile, mais on a vraiment l'impression que leur choix fait, ils trouvent leur force dans leurs filles. 


L'auteur tisse un lien avec ses filles en racontant chaque jour ou preque sa vie et ce qui l'unit encore à ses filles dans la vie quotidienne : les souvenirs, les objets, les photographies,les conversations, les soutiens, les maladresses, les déchirements liés à l'oubli... Mais le lecteur aussi tisse un lien dans ce livre avec ces deux filles qui nous sont racontées, elles vivent à travers ce récit. 


C'est un témoignage poignant, mais on y trouve paradoxalement une force incroyable. Je ne dirai pas qu'on le lit un mouchoir à la main, d'ailleurs après avoir terminée ma lecture, je me demande si le mot deuil apparaît même une seule fois. Il ne s'agit pas d'oublier, ce livre n'est pas fataliste, il transcrit juste ce qui est et au contraire il se dégage une force, une énergie vitale. 


 Un très beau témoignage, plein de poésie, plein d'espoir aussi. 

Repost 0
13 février 2012 1 13 /02 /février /2012 07:43

 

 

Comme tous les lundis, rendez-vous chez Galleane pour partager nos lectures du moment.

 

toggle log

 

La semaine passée, j'ai lu :

- La vie très privée de M. Sim de Jonathan Coe, je n'accroche pas trop mais je ne désespère par de le finir.

- Nos étoiles ont filé d'Anne-Marie Revol, c'est un livre au sujet très dur sur la perte de ses enfants mais il y a beaucoup de poésie. Je l'ai presque terminé, j'ai lu les 3/4 en une journée.

- Naissance d'un pont de Maylis de Kerangal, une écriture très travaillée. Je viens à peine de le commencer, il est donc un peu tôt pour se prononcer.


 

IMG 1335couv2255101701068698851.gif

 

 

Cette semaine, je vais donc poursuivre ces trois lectures.

 

Ensuite, quand j'aurai terminé, je commencerai sûrement :
- Les piliers de la terre de Ken Follett.

- Le diable de Radcliffe Hall de Stéphanie des Horts.

 

   9782253059530-G9782226238511m.jpg

 

Et vous, que lisez-vous cette semaine ?

Bonnes lectures.

Repost 0
8 février 2012 3 08 /02 /février /2012 07:29

couv63792525

Une belle couverture, un titre original, des critiques positives et un prix : le Goncourt des lycéens. C'est largement suffisant pour se lancer. 

 

C'est l'histoire de Michel, un jeune lycéen dans les années 60 qui nous fait partager sa vie tranquille entre sa famille, ses amis. Mais rien n'est jamais simple, surtout avec en fond historique : la guerre d'Algérie. On suit ce jeune, avec ses états d'âmes, ses petits problèmes au lycée mais aussi ses problèmes réeels pour essayer de protéger ses proches. Sa petite vie est en partie bouleversée par la découverte du club d'échecs du café où il joue au baby-foot. Il trouve ici un soutien important, un endroit où se confier. Mais c'est aussi pour le lecteur l'occasion de connaître l'histoire personnelle de ces personnes russes qui ont fui le bloc communiste. 

 

J'ai beaucoup aimé ce roman. J'ai peut-être eu un peu de mal dans les 50 premières pages, le temps que la situation soit posée. Mais après, j'ai été prise par l'histoire et j'ai englouti ce petit pavé de 730 pages. La narration est vraiment intéressante, le fait d'une alternance entre l'histoire de Michel puis des personnages du club est subtilement faite. On ne fait pas que passer d'un personnage à l'autre, même si l'un des personnages disparaît du paysage, le narrateur nous rappelle par une phrase ou deux sa situation. Malgré la multiplication des noms et des personnages, on n'est pas perdu. Pendant ma lecture, j'avais vraiment l'impression que Michel était au centre de l'histoire et qu'autour gravitait des personnages dont on se rapprochait plus ou moins à certains moments. 

 

Comme on ne se refait pas et que j'aime bien les romans historiques, j'ai bien aimé vivre finalement la guerre d'Algérie vue par des Français, des Pieds-Noirs mais aussi la Guerre Froide. On n'est pas du tout au coeur de l'action, mais on voit comment les personnages vivent les situations ou en sont affectés. Les situations peuvent être dramatiques et dures à supporter et difficile de comprendre tous les enjeux pour un adolescent. De plus quel plaisir de croiser subrepticement Kessel ou Sartre ! 

 

Plus qu'une alternance d'histoires des différents personnages, on a un véritable roman initiatique. Ce club sera le lieu de l'apprentissage de la vie pour le narrateur, le personnage ne portera plus le même regard sur la vie à la fin du roman. Donc, un peu de mystère surtout à la fin du roman, où le rythme s'accélère un peu. 

 

J'ai adoré ! A lire, pour un bon moment de lecture. 

 

Repost 0
6 février 2012 1 06 /02 /février /2012 09:00

Comme tous les lundis, rendez-vous chez Galleane pour partager nos lectures du moment. 

toggle log

La semaine passée, j'ai lu Le club des incorrigibles optimistes de Jean-Michel Guenassia, je suis encore dans sa lecture en ce début de semaine. Mais je devrais le terminer bientôt. J'accroche bien.


couv63792525

J'aimerais enfin commencer cette semaine La vie très privée de Mr Sim de Jonathan Coe.

IMG 1335


Et je compte lire Nos étoiles ont filé d'Anne-Marie Revol, livre que j'ai acquis récemment et qui me fait envie depuis longtemps, même si le sujet est assez dur sur la perte d'un enfant.


couv22551017.jpg


Bonne semaine de lectures.

Et vous, que lisez-vous cette semaine ?


Repost 0