Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
8 février 2012 3 08 /02 /février /2012 07:29

couv63792525

Une belle couverture, un titre original, des critiques positives et un prix : le Goncourt des lycéens. C'est largement suffisant pour se lancer. 

 

C'est l'histoire de Michel, un jeune lycéen dans les années 60 qui nous fait partager sa vie tranquille entre sa famille, ses amis. Mais rien n'est jamais simple, surtout avec en fond historique : la guerre d'Algérie. On suit ce jeune, avec ses états d'âmes, ses petits problèmes au lycée mais aussi ses problèmes réeels pour essayer de protéger ses proches. Sa petite vie est en partie bouleversée par la découverte du club d'échecs du café où il joue au baby-foot. Il trouve ici un soutien important, un endroit où se confier. Mais c'est aussi pour le lecteur l'occasion de connaître l'histoire personnelle de ces personnes russes qui ont fui le bloc communiste. 

 

J'ai beaucoup aimé ce roman. J'ai peut-être eu un peu de mal dans les 50 premières pages, le temps que la situation soit posée. Mais après, j'ai été prise par l'histoire et j'ai englouti ce petit pavé de 730 pages. La narration est vraiment intéressante, le fait d'une alternance entre l'histoire de Michel puis des personnages du club est subtilement faite. On ne fait pas que passer d'un personnage à l'autre, même si l'un des personnages disparaît du paysage, le narrateur nous rappelle par une phrase ou deux sa situation. Malgré la multiplication des noms et des personnages, on n'est pas perdu. Pendant ma lecture, j'avais vraiment l'impression que Michel était au centre de l'histoire et qu'autour gravitait des personnages dont on se rapprochait plus ou moins à certains moments. 

 

Comme on ne se refait pas et que j'aime bien les romans historiques, j'ai bien aimé vivre finalement la guerre d'Algérie vue par des Français, des Pieds-Noirs mais aussi la Guerre Froide. On n'est pas du tout au coeur de l'action, mais on voit comment les personnages vivent les situations ou en sont affectés. Les situations peuvent être dramatiques et dures à supporter et difficile de comprendre tous les enjeux pour un adolescent. De plus quel plaisir de croiser subrepticement Kessel ou Sartre ! 

 

Plus qu'une alternance d'histoires des différents personnages, on a un véritable roman initiatique. Ce club sera le lieu de l'apprentissage de la vie pour le narrateur, le personnage ne portera plus le même regard sur la vie à la fin du roman. Donc, un peu de mystère surtout à la fin du roman, où le rythme s'accélère un peu. 

 

J'ai adoré ! A lire, pour un bon moment de lecture. 

 

Partager cet article
Repost0

commentaires

S
Il et dans ma pal. J'ai renc l'auteur a un salon tres passionné, il m'a raconté qu'il mettait des annees a faire un livre car cela necessitait bq de recherches. Je vais faire des jalouses : mon<br /> livre est dédicacé :)
Répondre
E
Comme je l'avais dit, j'attendais ta chronique et la voici! J'aime beaucoup quand l'histoire se passe il y a quelques décennies... tout était différent, mais les émotions sont restées les mêmes!<br /> C'est le titre qui m'a plu en premier, et le fait que cela soit un roman historique ne gâche rien! Je me le note :)
Répondre
A
<br /> <br /> Il multiplie les centres d'intérêt, c'est à al fois un roman d'apprentissage, un roman historique où différentes histoires se croisent autour du personnage principal. Une lecture que j'ai<br /> beaucoup appréciée. <br /> <br /> <br /> <br />
L
Je crois que ce livre pourrait énormément me plaire !<br /> Je note :)
Répondre
A
<br /> <br /> C'est un roman sympathique, une lecture agréable et très instructive. <br /> <br /> <br /> <br />
M
Un petit tag t'attends sur mon blog! ;)
Répondre
A
<br /> <br /> Je vais voir cela. Merci. <br /> <br /> <br /> <br />
A
Merci pour cette chronique, elle me donne encore plus envie de le lire ! Et c'est vraie que la couverture est vraiment belle !
Répondre
A
<br /> <br /> Deux bonnes raisons de le lire alors, je sais qu'on voit partout de très bons livres mais celui-ci est vraiment bien. A retenir. <br /> <br /> <br /> <br />