Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Le Temps De Se Présenter

  • : Le temps de lire
  • Le temps de lire
  • : Les livres que j'ai lus et aimés. "J'ai accompli de délicieux voyages, embarqué sur un mot" Honoré de Balzac
  • Contact

Le temps d'aimer

Recherche

Le temps de lire aujourd'hui

http://ecx.images-amazon.com/images/I/41KMc9Gb%2B1L._SL160_.jpg

 

http://ecx.images-amazon.com/images/I/41radEzu8pL._SL160_.jpg

Archives

28 février 2012 2 28 /02 /février /2012 11:19

Dès sa sortie, ce livre me tentait beaucoup. Grâce à l'opération Masse Critique de Babelio  et aux éditions Folio, j'ai pu découvrir ce roman et cette auteure, je les remercie beaucoup. 

 

01068698851

 

Pour un rapide résumé, il s'agit de la construction d'un pont autour duquel gravite différents personnages et leurs histoires : le maire véreux, un maître d'oeuvre, une spécialiste du béton, un indien ce qui entraîne des histoires d'amour, des contestations, des manigances...

Ces différentes histoires, ces destins qui se croisent, c'est ce que j'aime en général. Cela donne une humanité au pont, il est le centre d'intérêt, aimé, voulu ou détesté.

 

Même si les histoires humaines se multiplient autour de ce pont, j'ai trouvé ce livre très froid. Sans doute, est-ce voulu, car finalement le livre est à l'image d'une construction de béton et de métal, c'est assez froid et impersonnel. On ne se prend pas d'affection pour les personnages et même si on suit l'évolution du pont on semble la suivre de très loin ce qui ne crée pas d'attachement pour les personnages, ils sont lointains pour le lecteur, je ne dirai pas qu'ils ont peu de sentiments car leurs actes sont souvent passionnés mais on connaît mal leur intériorité ce qui ne les rend pas proches du lecteur.

 

Quand j'ai commencé ce livre, mes premières impressions se sont portées sur l'écriture : peu de ponctuation, de nombreuses juxtapositions. Il faut s'y habituer, au début c'est un peu déroutant, le lecteur crée ses propres respirations dans la phrase. Le style m'avait paru abrupt au début, j'ai cru que je ne pourrai continuer à cause de ces adjectifs, ces noms ajoutés, de ce style "expansif". Mais au cours de la lecture, cela ne dérange plus, on s'habitue. Le travail sur la langue est ainsi impressionnant, l'écriture est très travaillée, assez fine ce qui donne des passages assez beaux. Je ne dirai peut-être pas poétiques, encore que ce ce serait une poésie brute, un peu froide comme le béton.

 

Je n'ai pas détesté ce roman (sinon j'aurai interrompu sa lecture), je l'ai terminé et aimé certains aspects. C'est une lecture intéressante, la découverte d'une auteure et d'un style. Je suis prête à renouveler l'expérience sur un autre sujet. Mais je n'ai pas non plus adoré, car pour moi l'auteure n'est pas une raconteuse d'histoire où le lecteur est complètement embarqué, il y a trop de distance avec les personnages.

 

Une lecture intéressante, pour les amateurs de technique et d'une langue travaillée.

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Posi 06/07/2012 00:03

Bonjour,
Je ne suis pas un grand lecteur, c'est peut être habituelle mais j'ai trouvé une erreur assez surprenante, elle nomme le père John et 5 lignes plus bas, James qui a l'air d'être le vrai prénom, je
n'ai encore fini le livre mais ça m'a troublé...c'est quand même pas très normal.
En tout cas je suis grutier, c'est pour ça que l'on ma conseillé ce livre, et pour le moment c'est plutôt exagéré...

Joyce 02/03/2012 15:24

J'ai beaucoup aimé ce texte et en lisant je n'ai pas vu le temps passer! Dommage que ce livre ne t'ai pas touchée d'avantage :)

N'hésite pas à lire mon billet ici :
http://lenlivree.blogspot.com/2012/03/naissance-dun-pont-de-maylis-de.html

amaryllis 02/03/2012 17:38



Je reconnais que c'est un beau texte mais il est vrai qu'il ne m'a pas beaucoup touché. J'aurai aimé que les personnages aient plus d'humanité, je les ai trouvés plutôt froids. C'est bien dommage
car j'avais une telle atttente viv à vis de ce livre.