Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

Le Temps De Se Présenter

  • : Le temps de lire
  • Le temps de lire
  • : Les livres que j'ai lus et aimés. "J'ai accompli de délicieux voyages, embarqué sur un mot" Honoré de Balzac
  • Contact

Le temps d'aimer

Recherche

Le temps de lire aujourd'hui

http://ecx.images-amazon.com/images/I/41KMc9Gb%2B1L._SL160_.jpg

 

http://ecx.images-amazon.com/images/I/41radEzu8pL._SL160_.jpg

Archives

26 février 2011 6 26 /02 /février /2011 19:57

Le temps de faire le bilan d'une semaine de lectures dans le cadre du concours S.T.A.R. (Stop talking and read) organisé par Lyah.

STAR4

J'ai lu : 

La passion Lippi de Sophie Chauveau - 332 pages

Le cercle littéraire des amateurs d'épluchures de patates de Mary Ann Shaffer et Annie Barrows (billet à venir) - 390 pages

Je lis :

Meurtres au potager du Roy de Michèle Barrière - 110 pages sur 364 pages

Soit un total de 852 pages. 

Je suis assez contente, j'ai profité de ma semaine de vacances, ce sera sûrement moins de pages lues la semaine prochaine.  Ce concours permet d'évaluer mon rythme de lecture. 

Mon bilan semble honorable mais c'est peu comparé à d'autres lecteurs blogueurs. 

Bravo à tous et bonnes lectures pour la semaine à venir ! 

Repost 0
26 février 2011 6 26 /02 /février /2011 19:08

Un roman historique passionnant et intelligent ! 

 images

J'avais repéré depuis un moment cette romancière et ce roman en particulier, j'ai lu plusieurs avis positifs qui encourageaient à le lire. Je me suis lancé ! 

Le roman s'ouvre sur la découverte par Cosme de Médicis d'un petit garçon aux pieds cornus qui dessine merveilleusement bien. Ce grand mécène le fait engager auprès de l'un de ses amis peintres : Guido. Et nous voilà à suivre la vie de ce garçon qui devient le grand peintre : Fra Filippo Lippi. Mais cela ne s'arrête pas là ! Nous croisons les génies de ce quattrocento, la Renaissance en Italie : Donatello, Ghiberti, Brunelleschi, Uccello, Fra Angelico ainsi que la puissante famille Médicis qui protège et encourage ces artistes. 

On est plongé dans la Florence du XVe siècle, un roman truculent, haut en couleur... Mais attention on ne parle pas que de peinture, du statut des artistes mais aussi de la vie quotidienne dans différents milieux de la société : le peuple (popolo minuto), les grandi, la vie monacale, etc.

Quatrième de couv' : Florence, 1414. Un enfant hirsute, aux pieds couverts de corne, griffonne furieusement une fresque remarquable à même le sol d’une ruelle des bas-fonds de la ville. Miraculeusement repéré par Cosme de Médicis et placé au couvent des Carmes, il va faire souffler un vent de passion sur la peinture de la Renaissance. 
Moine et libertin, artiste intransigeant et manipulateur sans scrupule, futur maître de Botticelli, ses sublimes madones bouleversent son époque. Elles lui sont pourtant très intimement inspirées par les filles des maisons de plaisir de Florence qui en ont fait leur petit prince caché.
Bravant tous les interdits et jusqu’à l’autorité suprême du pape, il commet par amour l’ultime provocation. Le scandale le pousse à l’exil et le renvoie au cœur de son enfance.
Peintre voyou, ange ivre, Fra Filippo Lippi invente un rapport nouveau entre l’art et l’argent et, le premier, fait passer les peintres du statut d’artisans estimés à celui d’artistes reconnus.

Après la lecture on n'a qu'une envie découvrir davantage l'art de ces grands génies, ou de partir en Italie admirer ces oeuvres de plus près. J'ai adoré !

J'en lirai d'autres assurément : Le Rêve Botticelli, L'Obsession Vinci, Diderot, le génie débraillé  (tome 1 et 2).

 

Repost 0
18 février 2011 5 18 /02 /février /2011 13:52

Nous y sommes...

Commence dès demain (à minuit pour être exact) le concours Stop Talking And Read organisé par Lyah ! Un mois de lecture à s'encourager pour lire un maximum et faire baisser la pile de livres qui s'accumule. 

Ce sera pour moi l'occasion de faire baisser ma PAL (j'ai encore acheter des livres hier ) et aussi de découvrir de nouveaux blogs et leurs auteurs. Je suis très enthousisaste.

Pour commencer, j'envisage de lire : 

  • Le cercle littéraire des amateurs d'épluchures de patates, Mary Ann Schaffer et Annie Barrows
  • La passion Lippi, Sophie Chauveau
  • Le chuchoteur, Donato Carrisi

STAR4

Il est temps de lire ! 

Bonnes lectures aux participants et à bientôt pour le bilan de la semaine (vacances obligent, ce ne sera prêt que samedi)

Repost 0
16 février 2011 3 16 /02 /février /2011 10:59

Je ne connais pas grand-chose aux romans policiers contemporains, lorsque j'ai demandé conseil pour m'initier, on m'a prêté celui-ci : 

01057461542

 

Conclusion : C'est une jolie découverte ! 
Enfin "joli" n'est pas le terme que j'emploierai pour définir l'ambiance de ce roman. Un policier bien noir.  Il fait partie d'une série d'aventures de "Mc Cash, le flic borgne sans prénom". Un policier un peu rustre parfois mais tellement attachant.

On suit donc les pas de ce Mc Cash, un ex-flic irlandais, amoché autant  physiquement que moralement, qui découvre qu'il a une fille. Et c'est là que tout commence, en voulant la retrouver, il se trouve malgré lui embarqué dans une sombre affaire de meurtre d'enfant. Et tout s'enchaîne pour protéger sa fille. Se révèle alors un policier au coeur tendre. 

Comment Mac Cash peut-il se tirer de ce mauvais pas ? Va-t-il pouvoir sauver sa fille ? Va-t-il lui avouer qu'il est son père ? 

Un policier certes, mais aussi l'histoire d'une fille et son père. 

Je ne connais pas les autres romans de cet auteur, pour certains ce n'est pas non plus son meilleur roman. En tout cas, je lirai volontiers un autre roman et j'invite tous ceux qui veulent un bon policier à lire celui-ci ou un autre.

Quatrième de couv' : Mc Cash, s'il n'est plus flic, reste borgne et dévoré par une colère aussi vieille que son premier concert des Clash, à Belfast, avant les grèves de la faim de Bobby Sand et les victimes du Bloody Sunday… Plus de femme, pas d'avenir, des illusions perdues… Un ophtalmologue l'informe que s'il persiste à soigner par la destruction tout ce qui l'entoure, il sera vite et définitivement aveugle. Belle raison pour en finir d'une lumineuse balle dans la tête! L'étincelle pourtant viendra d'ailleurs. Une lettre lui révèle qu'il est le père d'Alice. La mère est morte et c'est à lui désormais qu'il revient de veiller sur la petite… À peine Mc Cash est-il arrivé dans le village de sa fille qu'il trouve une autre fillette noyée. Alice vient le voir. Elle est le témoin qui dérange. Mc Cash, lorsque tombent les morts, redécouvre la peur et l'espoir mêlés. Lui qui voulait mourir mesure de plein fouet la valeur d'une vie. Celle de son enfant…

A découvrir ! 

 

Repost 0
14 février 2011 1 14 /02 /février /2011 00:00

toggle_log.png

Cette semaine, je lis : 
Le plus bel âge de Anna Smith Rakoff
La jambe gauche de Joe Strummer de Caryl Férey

 01057461542.gifarton19048-cb129

La semaine dernière, j'ai lu : 
L'Insomnie des étoiles de Marc Dugain
La reine des lectrices d'Alan Bennett

Et pour après : 
La Passion Lippi de Sophie Chauveau
Le cercle littéraire des amateurs d'épluchures de patates, Mary Ann Schaffer et Annie Barrows
Le chuchoteur de Donato Carrisi      


Sur une idée de Malou 
Et tous les participants sont chez Galleane 

Bonnes lectures à tous !

Repost 0
10 février 2011 4 10 /02 /février /2011 18:04

Après avoir consulté plusieurs blogs, je me suis rendu compte qu'il y avait pleins de challenges sur des thèmes très différents. Mais c'est celui-ci que j'ai choisi pour commencer ! Car il n'impose qu'une seule chose : LIRE ! Et est-ce vraiment une contrainte ???

 

Voici le principe : 

Le concours S.T.A.R. (Stop Talking And Read) se déroulera du 19 février au 20 mars 2010, minuit, et il consiste tout simplement à lire le plus de pages possible durant toute cette période. 

C'est Liyah qui lance ce challenge pour se motiver dans la lecture.

Bonnes lectures à tous ! 

STAR4.jpg

Repost 0
8 février 2011 2 08 /02 /février /2011 08:37

Une lecture rapide et une écriture fluide ! 

9782070119998 L'histoire commence : une jeune fille vit seule dans une ferme en Allemagne pendant la seconde guerre mondiale. Arrivée de l'armée française dans la région et là macabre découverte : un corps d'officier allemand retrouvé calciné dans la ferme. La jeune fille est mise aux arrêts et l'enquête commence.

Mais attention, il ne s'agit pas vraiment d'une enquête comme on pourrait la trouver dans un roman policier. Le capitaine sait déjà ce qui s'est passé, ou du moins a l'intuition forte d'un drame. Il s'agit plutôt d'une révélation. Pas de tension extrême dans le roman, peut-être à part au début où l'on se demande ce qui va advenir de le jeune fille.

Le thème diffère un peu de ce que l'on trouve habituellement sur la seconde guerre mondiale, le roman se lit bien (je l'ai lu en une journée). C'est en effet très bien écrit, très fluide, tout en douceur. On a presque l'impression de se retrouver dans un film. Le titre poétique donne aussi le ton du roman, malgré l'importance du sujet, pas de dramatisation.

Pour résumer, j'ai bien aimé ce roman. S'il est dans votre PAL, lisez-le à l'occasion, mais ne vous attendez pas à un moment de lecture extraordinaire. 

Quatrième de couv' :  Automne 1945, alors que les Alliés se sont entendus pour occuper Berlin et le reste de l'Allemagne, une compagnie de militaires français emmenée par le capitaine Louyre investit le sud du pays. En approchant de la ville où ils doivent prendre leurs quartiers, une ferme isolée attire leur attention. Les soldats y font une double découverte : une adolescente hirsute qui vit là seule, comme une sauvage, et le corps calciné d'un homme. Incapable de fournir une explication sur les raisons de son abandon et la présence de ce cadavre, la jeune fille est mise aux arrêts. Contre l'avis de sa hiérarchie, le capitaine Louyre va s'acharner à connaître la vérité sur cette affaire, mineure au regard des désastres de la guerre, car il pressent qu'elle lui révélera un secret autrement plus capital.

Repost 0
6 février 2011 7 06 /02 /février /2011 19:34

Je viens de lire deux romans anglais, c'est un pur hasard, mais celui-ci est aussi terriblement drôle !

reine-lectrices-alan-bennett-L-1

L'humour anglais n'est pas un mythe ! 

La reine découvre par hasard dans une cour de son palais : un bibliobus ! Elle entre... Elle prend un livre par simple politesse, elle demande conseil à un jeune homme qui se trouve là assis par terre. Il lui présente ce qu'il connaît au risque de choquer la reine...
Et voilà la reine embarquée dans les livres, la littérature ! Elle délaisse ses obligations, ne respecte plus les convenances !!!
Oh, mais elle va friser l'incident diplomatique...La lecture dans l'entourage de la reine n'est pas vue d'un très bon oeil ! Une réflexion par le rire sur le pouvoir de la lecture, ses effets...

Et à nous d'être entraînés avec elle au fil de ses lectures, des situations parfois cocasses qu'elle crée à cause de cette nouvelle passion. On y fait la connaissance de nombreux auteurs britanniques (méconnaissant la littérature britannique, ce petit panorama est intéressant, des idées de lecture peut-être...).

Et une chute !!!

Bref un petit livre (120 pages) très drôle qui rebooste ! Une petite pépite ! 

Quatrième de couv'Que se passerait-il outre-Manche si Sa Majesté la Reine se découvrait une passion pour la lecture? Si, d'un coup, rien n'arrêtait son insatiable soif de livres, au point qu'elle en vienne à négliger ses engagements royaux? 

C'est à cette drôle de fiction que nous invite Alan Bennett, le plus grinçant des comiques anglais. Henry James, les sœurs Brontë, Jean Genet et bien d'autres défilent sous l'œil implacable d'Elizabeth, cependant que le monde so British de Buckingham Palace s'inquiète. Du valet de chambre au prince Philip, tous grincent des dents tandis que la royale passion littéraire met sens dessus dessous l'implacable protocole de la maison Windsor. 
Un succès mondial a récompensé cette joyeuse farce qui, par-delà la drôlerie, est aussi une belle réflexion sur le pouvoir subversif de la lecture.

Repost 0
3 février 2011 4 03 /02 /février /2011 21:48

Les raisons du coeur couv

De la littérature anglaise tout en finesse et en humour ! Un livre qui fait du bien ! 

J'ai adoré lire ce livre, un agréable moment dans la société anglaise du XXe siècle. On commence en 1926 jusqu'à la période d'après-guerre. Nous voyons défiler la vie d'une jeune fille Flora et de ses trois prétendants ainsi que leur entourage.

C'est assez peu conventionnel : des parents qui n'aiment pas leur fille, une jeune fille magnifique qui fait peur, qu'on prend en pitié et qui en même temps qui vampirise tout son entourage masculin. On a l'impression que l'auteur prend un plaisir fou à dépeindre la haute société anglaise et dénonce ses codes, son hypocrisie. On a donc le sourire aux lèvres en le lisant.

Flora est amoureuse de trois garçons, et bien à bas les conventions, après la pension, elle n'épousera pas un officier des Indes mais ce n'est pas qu'une histoire, c'est une véritable leçon de vie.

Comme le dirait l'héroïne : menons une vie sensée et soyons sereins !  

La citation : "Il ne faut jamais retourner dans un endroit où on a été heureux sous peine de dénaturer tous ses bons souvenirs"

La quatrième de couv' : Dinard, printemps 1926. L’hôtel Marjolaine est envahi par une joyeuse colonie anglaise : jeune gens insouciants, aisés, qui jouent au tennis, dansent, organisent des pique-niques… Lors de ces vacances, Flora rencontrera le grand amour : il a pour noms Félix, Hubert et Cosmo. Dix ans plus tard, bafouant tous les principes, en femme libre, elle préférera les trois compères à l’officier de l’armée des Indes que lui destine son père. Choix insensé ? Bien au contraire, follement sensé, répond notre espiègle mamy. Mrs Wesley applique dans ses Raisons du coeur les recettes désormais classiques du Mary-vaudage.

Délicieusement immorale, elle fait, dans ce Jules et Jim très british, triompher le plaisir sur la vertu.

Repost 0
3 février 2011 4 03 /02 /février /2011 14:03

En ce mois d'hiver : 

Je n'ai lu que 4 livres mais j'ai beaucoup aimé les lire. 

**** Le livre extra génial qui m'a fait voyagé : L'échiquier de la reine de Yann Kerlau. (L'histoire de la reine de Suède, 600 pages de pur bonheur, voyage dans toute l'Europe du XVIIe siècle. Un mot : divertissant et intelligent)

L’échiquier-de-la-reine-199x300

*** Le livre que j'ai beaucoup aimé : Les Visages de Jesse Kellerman

** Les livres qui m'ont fait passé un bon moment : Mon vieux et moi de Pierre Gagnon (un petit livre mais un grand moment plein d'humour et de tristesse), Le petit vieux des Batignolles d'Emile Gaboriau (l'inspirateur de Conan Doyle, j'en lirai d'autres car c'est vraiment sympa)

* Je n'ai pas pu le terminer : Resplandy d'Yves Bichet, je n'ai pas accroché, pourtant il me semblait prometteur, lecture à reprendre peut-être... Je vais chercher d'autres avis.

 

 

Repost 0