Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Le Temps De Se Présenter

  • : Le temps de lire
  • Le temps de lire
  • : Les livres que j'ai lus et aimés. "J'ai accompli de délicieux voyages, embarqué sur un mot" Honoré de Balzac
  • Contact

Le temps d'aimer

Recherche

Le temps de lire aujourd'hui

http://ecx.images-amazon.com/images/I/41KMc9Gb%2B1L._SL160_.jpg

 

http://ecx.images-amazon.com/images/I/41radEzu8pL._SL160_.jpg

Archives

29 décembre 2012 6 29 /12 /décembre /2012 10:28

http://ecx.images-amazon.com/images/I/51th4FgNLqL._SL160_.jpg

 

J'en ai entendu beaucoup entendu parler, vu défiler sur les blogs, à mon tour de le lire enfin ! 

 

L'histoire est simple, un homme vit sur une île assez isolée, seul contact avec l'extérieur le facteur et le garde-côte. Mais sa vie bascule le jour où une femme marche sur la glace en déambulateur pour arriver chez lui. Pour lui, l'aventure va commencer, cette rencontre venant du passé va bouleverser sa vie et lui faire entrevoir le futur. 

 

Un récit simple qui ne manque pas de captiver son lecteur, les pages se tournent l'une après l'autre, quelle surprise peut apporter la page suivante, comment va réagir cet homme qui se retourve face à la vie, une vie réeelle et non celle qu'il s'est choisi seul à l'abri de tout. Il va devoir affronter de nouvelles épreuves, mais aussi découvrir de nouvelles joies. C'est un beau récit, triste mais aussi plein d'espoir, car cet homme confronté à la mort va retourver le goût de vivre pour les autres. 

Toute cette atmosphère m'a beaucoup plu, beaucoup de calme et de sérénité s'en dégage après les tourments décrits et vécus. La vie se déroule avec beaucoup de résignation pour certains personnages, cela les rend très beaux. La mort est tout de même ompniprésente mais elle n'est en rien opressante, elle est le signe d'une vie qui se termine, d'une libération. Elle est triste, tragique mais le lecteur l'accepte résigné lui aussi. C'est presque un livre philosophique en ce sens, car il est riche de réflexions sur la vie, la mort. 

 

Quelques petites choses ont retenu mon attention, ce sont les objets : les chaussures, la caravane, la fournmilière, le journal, une bouteille, l'épée... Chaque personnage se raccroche à quelque chose de matériel, quelque chose qui le tient en vie, une chose qui le caractérise et qui est le symbole de sa vie. La plus irréelle des choses reste la fourmilière dans la cuisine, mais quel symbole aussi d'une chose en mouvement qui gagne du terrain, quelque chose de sombre, une force noire en mouvement qui grignote la maison, qui ronge le personnage. 

 

Il est étrange e personnage pour lequel on se prend d'affection mais qui est aussi antipathique au possible, et d'une maladresse parfois... Mais on se prend de tendresse pour lui, parce qu'il montre toujours de bons côtés et sa bonne volonté. Un anti-héros en somme. 

 

Un livre magnifique, plein d'espoir, de tristesse qui laisse une marque au fond de soi. 

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Marion 07/01/2013 14:43

Ce livre ne m'a fait ni chaud ni froid... J'ai trouvé les personnages terriblement lointain, distants...

Isa 06/01/2013 18:55

Si tout va bien je le lis ce mois-ci. Depuis le temps que j'en entends parler !!!!

Le Monde de Sylvie 03/01/2013 16:04

Bonjour, je viens de le lire récemment et j'ai été plutôt déçue par ce récit. J'ai ressenti un certain ennui pendant cette lecture et bien peu d'attachement aux personnages... Suis passée à côté !

Agathe 31/12/2012 13:11

Il est dans ma PAL, il faudrait bien que je l'en sorte, ton avis m'a donné envie!
Bon réveillon et à l'année prochaine!
PS : Un tag t'attend sur mon blog!
Bises

Linette (pseudo) 30/12/2012 09:27

J'ai beaucoup aimé ce roman ainsi que son personnage. Il m'a marqué pendant un moment sans que je sache réellement pourquoi.