Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
26 septembre 2011 1 26 /09 /septembre /2011 21:12

Une histoire de sentiments dans un autre monde...


couv65111503.jpg

Le résumé : Trois jeunes enfants sont en internat dans une école. Jusque-là rien d'extraordinaire ou de bizarre, mais très vite on se rend compte que ce sont des enfants comme les autres dans une école pas comme les autres . Et puis en suivant ces personnages, on réalise que ce sont les enfants qui sont particuliers. On suit ainsi leur vie jusqu'à comprendre qui ils sont et pourquoi ils sont si importants. 


Ce que j'ai aimé : 

J'ai beaucoup apprécié cette histoire, sans en raconter trop, on sait dès le début que ces enfants ne sont pas des enfants qui vont grandir comme les autres, ils ont une destinée toute tracée. Cette destinée est bien malheureuse, ils n'ont pas la chance de vivre comme les autres. Et pourtant on s'interroge tout au long du roman, qu'ont-ils de si particulier ? 

J'en viens donc au deuxième point, j'ai beaucoup aimé cette réflexion complexe que l'on mène tout au long de la lecture. Ces jeunes gens sont en effet comme tout le monde ils ont donc droit à une existence comme les autres,et pourtant ils en sont privés. Pourquoi ? Quel est ce monde si arbitraire ? D'un autre côté, ce sont aussi des gens extraordinaires par leur destinée, par leur histoire. Ils vivent leur vie au maximum pour certains, ils ont le courage de leurs sentiments, comme dans les romans. 

On sort de cette lecture en se disant mais quel est ce monde cruel qui permet que des personnes soient finalement de simples corps, de simples réceptacles d'organes. Un roman qui invite à réfléchir sur l'éthique. 


Ce que j'ai moins aimé : 

Jusqu'au moment de la révélation de leur destin, tout me plaisait dans ce roman, mais la fin m'a un laissé un petit goût d'inachevé. Deux des personnages que l'on suit qui vivent une histoire d'amour, qui ont le courage, la volonté de braver leur destin, pourquoi ne pas leur laisser un peu de sursis. Tout ça pour ça ! Une petite pointe de déception. En fait elle vient du fait que j'aurai aimé qu'on en sache un peu plus sur cette société que l'auteur a imaginé. Elle est très sombre, très immobiliste. 


En conclusion, j'ai beaucoup aimé ce roman. L'histoire est vraiment originale, elle m'a beaucoup marquée, m'a fait aussi beaucoup réfléchir sur notre société, ses dérives. Les personnages sont vraiment intéressants, cette passion amoureuse qu'ils vont enfin vivre et se donner les moyens de la vivre. Une belle leçon. 


Quatrième de couv' : Kath, Ruth et Tommy ont été élèves à Hailsham dans les années quatre-vingt-dix ; une école idyllique, nichée dans la campagne anglaise, où les enfants étaient protégés du monde extérieur et élevés dans l’idée qu’ils étaient des êtres à part, que leur bien-être personnel était essentiel, non seulement pour eux-mêmes, mais pour la société dans laquelle ils entreraient un jour. Mais pour quelles raisons les avait-on réunis là ? Bien des années plus tard, Kath s’autorise enfin à céder aux appels de la mémoire et tente de trouver un sens à leur passé commun. Avec Ruth et Tommy, elle prend peu à peu conscience que leur enfance apparemment heureuse n’a cessé de les hanter, au point de frelater leurs vies d’adultes.


Partager cet article
Repost0
5 juin 2011 7 05 /06 /juin /2011 15:27

Beau, triste, un livre émouvant ! 

01068075851

C'est le récit d'un homme sur la vie des autres. Les autres ce sont des gens de son entourage, des gens qu'il a croisés. Le récit commence avec le tsunami qui a lieu en Asie en 2004. Il en vient à écrire la vie de la compagne de sa soeur : Juliette, morte d'un cancer et qui a noué une amitié forte avec l'un de ses collègues. Il raconte la vie de ces gens, les épreuves qu'ils ont traversé, il retranscrit leurs récits et les analyse. Et c'est là qu'on se rend compte que l'auteur se raconte aussi lui-même.

 

C'est triste certes, étant donné le thème, mais on ne tombe jamais dans le pathos. L'auteur livre ces récits avec une certaine pudeur. Alors certes on peut presque pleurer, mais il nous raconte aussi la vie, l'espoir. 

 

Je ne saurai analyser ce qui m'a plu, je pense simplement que ce récit a touché ma sensibilité, j'ai été tellement bouleversée qu'à la fin je n'ai pu m'empêcher de verser une petite larme. C'est je pense l'effet voulu étant donné le thème mais l'écriture aussi est très belle, très simple. Je trouve ça toujours beau les romans qui réussissent à émouvoir. Je sais ce que l'auteur a écrit comme auteurs romans qui sont visiblement plus noirs (L'adversaire par exemple), je ne sais pas si j'en lirai d'autres car celui-ci semble vraiment particulier. 

 

Alors, il faut avoir le moral, mais sinon foncez !

Un livre sans sensibleries qui raconte la vie, la mort et les gens. 

 

Quatrième de couv' : A quelques mois d'intervalle, la vie m'a rendu témoin des deux événements qui me font le plus peur au monde : la mort d'un enfant pour ses parents, celle d'une jeune femme pour ses enfants et son mari.

Quelqu'un m'a dit alors : tu es écrivain, pourquoi n'écris-tu pas notre histoire ? C'était une commande, je l'ai acceptée. C'est ainsi que je me suis retrouvé à raconter l'amitié entre un homme et une femme, tous deux rescapés d'un cancer, tous deux boiteux et tous deux juges, qui s'occupaient d'affaires de surendettement au tribunal d'instance de Vienne (Isère). Il est question dans ce livre de vie et de mort, de maladie, d'extrême pauvreté, de justice et surtout d'amour.
Tout y est vrai.

Partager cet article
Repost0