Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

Le Temps De Se Présenter

  • : Le temps de lire
  • Le temps de lire
  • : Les livres que j'ai lus et aimés. "J'ai accompli de délicieux voyages, embarqué sur un mot" Honoré de Balzac
  • Contact

Le temps d'aimer

Recherche

Le temps de lire aujourd'hui

http://ecx.images-amazon.com/images/I/41KMc9Gb%2B1L._SL160_.jpg

 

http://ecx.images-amazon.com/images/I/41radEzu8pL._SL160_.jpg

Archives

1 novembre 2012 4 01 /11 /novembre /2012 08:05

http://ecx.images-amazon.com/images/I/41miM7JhtyL._SL160_.jpg

 

Premier livre que je lis de cet auteur et visiblement pas le dernier ! Un très bon polar que l'on dévore ! Il suffit de quelques jours pour lire ce livre, malgré un nombre de pages conséquents. 


L'histoire : Un flic qui a commis une bavure reprend du service avec une affaire peu commune, une série de meurtres avec des corps qui ont une étiquette de morgue et des indices qui semblent avoir été laissés là exprès. Aucun lien entre les victimes apparemment... Mais là où les enquêteurs passent, les meurtres continuent. Qui sont ces victimes qui ne semblent pas avoir vécues, que personne ne semble connaître ? 


Une intrigue qui avance lentement mais attention aucun ennui. Car l'intrigue s'amplifie au fur et à mesure, tel personnage apparaît, il semble sans importance, on l'oublie un peu puis on se rend compte qu'il est lié fortement au suspect. Une tension qui monte puis redescend et on repasse au maximum. Tout est finement entremêlé. De même on trouve de tout, une tension qui va de l'enquête jusqu'à des scènes d'action intenses presque, jusqu'à une résolution qui n'est manichéenne et assez subtile. 


J'aime bien les polars, et il faut dire que les images créées par ce polar ne semblent pas renouveler le genre, notamment les personnalités des personnages sont caractéristiques : celle du flic désavoué qui a du mal à s'adapter à la société,  son coéquipier qui a une famille, un supérieur qui met la pression. Rien de nouveau, mais pourtant ce polar n'est pas qu'une histoire pour se divertir et frissonner. Il contient une image de la société américaine, une critique du système américain des agences secrètes. Plus qu'un polar donc une critique de la société. Ce regard distancié est intéressant et renouvelle le genre. L'intrigue et le fait de démonter un système nous tient les 600 pages du livre. 


 

Repost 0
30 octobre 2012 2 30 /10 /octobre /2012 18:23

http://ecx.images-amazon.com/images/I/41Qro%2B1A0bL._SL160_.jpg

J'aime beaucoup la plume de Jacqueline de Romilly, elle utilise la mangue de manière simple, limpide et les mots semblent légers avec elle, elle sait les utiliser. J'avais été subjuguée par son écriture dans Le jardin des mots. Ici c'est un écrit posthume, écrit à la mort de la mère de Jacqueline de Romilly mais publié seulement selon ses voeux après sa mort. 


Jacqueline de Romilly dans Jeanne raconte l'histoire de sa mère, ce qu'elle en sait, ce qu'elle a vécu avec elle. Et de là on voit que leur relation a été fusionnelle, elles ne se sont presque jamais quittées. Elle nous explique la vie de sa mère à la lumière de la mort de son mari et du père de Jacqueline de Romilly, elle fait un portrait de sa mère où transparaît l'admiration et l'amour. 


Tout cela est écrit avec une grande finesse, un livre qui semble un hommage mais tout en retenu, pas de sentimentalisme. jacqueline de Romilly nous explique sa mère, et finalement c'est l'auteur qui se dépeint elle-même. Elle n'est d'ailleurs pas toujours très tendre avec elle-même, elle semble même être une fille ingrate... 


Ce qui m'a marqué dans ce livre, c'est vraiment la justesse avec laquelle Jacqueline de Romilly décrit sa mère, elle en saisit les nuances les plus fines. Alors l'histoire n'est pas extraordinaire, on apprend que sa mère a connu un certain succès avec des écrits aujourd'hui inconnus, en tout cas c'est un bel hommage d'une fille à sa mère. D'une histoire particulière, on peut finalement se retrouver nous-mêmes dans certains aspects. Des phrases simples semblent devenir des vérités. 

 

Un livre riche d'émotions, un bel hommage. 

 

Une citation : 
"On vit au jour le jour, pressé de petits problèmes qui valent pour tout de suite, ou pour demain : on ne pense vraiment au passé que lorsqu'on n'a plus d'avenir" 

Repost 0
22 octobre 2012 1 22 /10 /octobre /2012 08:00

Comme tous les lundis, rendez-vous chez Galleane pour partager nos lectures du moment.

 

toggle log

 

Cette semaine, j'ai lu : 

La liste de mes envies de Grégoire Delacourt

 

http://www.babelio.com/couv/cvt_La-liste-de-mes-envies_7818.jpeg


Je lis toujours 1Q84 de Haruki Murakami


http://ecx.images-amazon.com/images/I/41TQI-PjWIL._SL160_.jpg

 

Je vais lire Willa Marsh Meurtres au manoir

 

http://ecx.images-amazon.com/images/I/410x6EjfgOL._SL500_AA300_.jpg

 

Et vous que lisez-vous ? 

Repost 0
21 octobre 2012 7 21 /10 /octobre /2012 08:55

http://ecx.images-amazon.com/images/I/41y9KDOCG9L._SL160_.jpg

 

J'avais très envie de le lire depuis un moment ! J'en avais entendu beaucoup de bien mais aussi beaucoup de déceptions. Je me suis fait mon avis. 

Et pour moi c'est une belle lecture. 

 

L'histoire d'abord : Une mère de famille Jocelyne vit avec son mari Jocelyn, Jo. Elle tient une mercerie et un blog, la vie semble tranquille pour elle à Arras et semble retrouver une vie stable et harmonieuse avec son mari après avoir perdu un enfant. Elle se reconstruit, la famille se reconstruit. Tout n'est pas rose puisque son mari a tendance à boire, l'amour s'étiole un peu mais Jocelyne se raccroche aux petits signes. Un jour elle gagne au loto et n'en informe personne. Que va-t-elle faire avec cet argent ? Dans un premier temps des listes... 

 

J'ai bien aimé, sa lecture est rapide, vous êtes vraiment happés par le roma, je n'ai pas pu décrocher, les pages se tournent si facilement. Je dirai que c'est un roman efficace. Le style est simple et concis mais les mots assemblés ne sont pas dénués d'émotion. C'est tout le charme de ce livre : l'histoire d'une femme simple, une vie banale, des gens simples mais une belle histoire au final. 

 

Les sentiments parcourent le roman tout en finesse, l'amour dans un premier temps, la tendresse mais aussi l'amitié, le lecteur a beaucoup de tendresse pour cette femme, une sympathie immédiate pour elle. Et puis au-delà on s'interroge sur l'argent, sur ce qui est essentiel mais aussi sur les liens qui se nouent de manière générale, la solidarité. C'est un roman très riche de réflexions aussi. 

 

Une lecture qui ne bouleverse pas certes, mais une émotion présente tout au long du texte, on nous raconte des choses simples de la vie et ça fait du bien. Une lecture appréciée et conseillée.  

Repost 0
20 octobre 2012 6 20 /10 /octobre /2012 21:28

Stop Talking and Read, c'est reparti pour une cinquième session ! 

Comme les précédentes, j'en suis. Pourquoi ?

Car le but est de lire le plus possible, et ça c'est difficile en ce moment, c'est très motivant. C'est mon petit défi personnel.

Car c'est trsè sympa de partager ses lectures, de s'encourager chaque semaine. Un beau concours dans la joie et la bonne humeur. 

 

http://www.leslecturesdeliyah.com/wp-content/uploads/2012/10/Logo-Star-5-Les-lectures-de-Liyah.jpg

 

Le STAR commence aujourd'hui et c'est parti pour un mois de lecture jusqu'au 18 novembre. Et cela se passe chez Lyah : link

 

Bonnes lectures à tous. 

 

Repost 0
17 octobre 2012 3 17 /10 /octobre /2012 00:38

Une lecture que j'ai faite en une journée ! Une fois commencée, on ne peut plus s'arrêter. 


http://ecx.images-amazon.com/images/I/41MuDHH4oRL._SL160_.jpg

 

L'histoire : Iolanda, autrement dit Dalida a pris la décision de mettre fin à ses jours mais avant cela elle compose un numéro de téléphone, au hasard elle tombe sur Sophie qui se reconstruit après son divorce. Elles vont parler, se confier pendant deux heures. Comme l'auteur l'annonce dès le début du roman, il fait de Dalida une héroïne, elle est en ce sens universelle. 

 

Finalement peu importe ce qui a été la vérité, et peut-être qu'en effet le hasard fait qu'il peut y avoir une part de vérité. Mais il s'agit surtout d'une conversation entre deux femmes blessées par la vie, déçues par l'amour. Et leur discours devient universel. C'est cela que j'ai vraiment aimé dans ce roman, je ne suis pas une fan de Dalida, pour tout dire, je ne suis pas de cette génération et je le répète si j'avais su cela avnt de le lire, je n'aurai sûrement pas ouvert ce roman. C'était un peu un coup de poker ! 

 

C'est très réussi et je suis ravie d'avoir découvert cet auteur. Son écriture est vraiment très belle, je comparerai son écriture à de la dentelle, c'est très fin, ciselé. Je ne tari pas d'éloges quant à l'écriture, peut-être est-ce trop, peut-être que cela ne touchera pas autant d'autres lecteurs. J'ai vraiment l'impression d'avoir été touchée par ce roman, j'ai été sensible, les mots semblent avoir tous été choisis à bon escient. Rien n'est de trop et chaque mot semble avoir sa place, sa force. 

 

Le thème est touchant aussi, finalement c'est le bilan de deux vies que les deux femmes qui conversent voient ratées. Mais en réalité ces vies ont été pleines et entières, riches, d'amours certes, de déceptionsaussi, mais c'est la vie. La fin est d'autant plus superbe. On sait ce qui va se passer, dès le début.  Eh oui,  Sophie ne réussira pas à détourner Dalida de son projet mais qu'importe finalement, c'est le parcours de Sophie que cet appel va changer. Et l'auteur insiste dans sa fin sur son destin à elle, pas celui de la star. Je m'attendais à une fin convenue, et j'ai été là aussi surprise. Une fin émouvante. 

 

Quel beau roman ! Je sais que je lirai Poussière d'homme qui me semble aussi très beau et de la même trempe. Un beau livre, à bas les préjugés, j'ai adoré Dalida ! 

Repost 0
15 octobre 2012 1 15 /10 /octobre /2012 09:08

Comme tous les lundis, rendez-vous chez Galleane pour partager nos lectures du moment. 

 

toggle log

 

Cette semaine, j'ai lu :

C'était en mai, un samedi de David Lelait-Helo. C'est un très beau livre, une écriture très fine et pourtant le sujet ne me plaisait pas plus que ça (Dalida) mais en fait il est bien plus que ça. Magnifique ! J'espère pouvoir en faire une chronique très bientôt (car en ce moment peu de billets sur mon blog).  

 

http://ecx.images-amazon.com/images/I/41MuDHH4oRL._SL160_.jpg

 

Je lis toujours 1Q84 de Haruki Murakami, intrigant toujours et prenant. 

 

http://ecx.images-amazon.com/images/I/41TQI-PjWIL._SL160_.jpg

 

Je compte terminer ce dernier cette semaine et après... Peut-être Meurtres au manoir de Willa Marsh. 

 

http://ecx.images-amazon.com/images/I/410x6EjfgOL._SL500_AA300_.jpg

 

Et vous que lisez-vous ? 


Repost 0
8 octobre 2012 1 08 /10 /octobre /2012 08:41

Comme tous les lundis, rendez-vous chez Galleane pour partager nos lectures du moment. 

 

toggle log

 

La semaine dernière j'étais toujours dans La chambre des vies oubliées de Stella Duffy que je n'arrive pas à terminer, je pense donc l'arrêter. Peut-être trop de personnages, une intrigue qui avance peu. J'en attendais beaucoup, je suis un peu déçue. 

 

http://ecx.images-amazon.com/images/I/5117j605crL._SL160_.jpg

 

Je me suis donc lancée dans 1Q84 de Haruki Murakami. Je suis intriguée de pages en pages. 

 

http://ecx.images-amazon.com/images/I/41TQI-PjWIL._SL160_.jpg

 

Et vous que lisez-vous ? 

Repost 0
26 septembre 2012 3 26 /09 /septembre /2012 22:05

http://www.babelio.com/couv/26978_1593276.jpeg

L'histoire est celle d'un chirurgien ambulant qui revient dans sa région natale en Lorraine, il doit rapidement repartir car il est soupçonné d'avoir tué un homme de pouvoir suite à une erreur médicale. Le voici donc dans les armées lorraines à tenter de sauver les vies des soldats. Son parcours est ponctué de rencontres, il découvre le véritable amour, il noue des amitiés exceptionnelles, il côtoie les cercles du pouvoir. 

 

C'est un personnage exceptionnel, un chirurgien de talent ! Et c'est ça qui est vraiment intéressant dans ce roman, c'est l'aspect historique de la médecine. On voit la rivalité qui existe entre médecins et chirurgiens, ces derniers ne sont absolument pas considérés, leur savoir est méprisé. Les médecins et leurs saignées sont adulés presque alors que les méthodes sont déjà obsolètes. C'est un condensé de savoirs ce roman. Lors des accouchements pratiqués par la sage-femme Marianne, on peut voir les premières utilisations des forceps. Tout est intéressant. Une autre anecdote m'a beaucoup plu, celle des pommes de terre considérées comme de la nourriture pour les cochons, peu d'hommes en mangent. 

 

Tout ce qui concerne la médecine, l'histoire est passionante, on en apprend un peu plus sur l'histoire de la Lorraine. Quand on referme ce livre, on a envie de se renseigner davantage sur ce qui est évoqué dans le roman. Quant à l'intrigue, je l'ai trouvé assez simple et habituelle : un trio amoureux mais on se laisse emporter et le tout est lié par des intrigues qui pimentent un peu le tout. Cela fonctionne assez bien. A mon goût les personnages sont un peu trop manichéens et simplistes finalement surtoutnicolas et son élèves. Parfois, il semble y avoir trop de bons sentiments. Mais ce n'est pas gênant, on sait à quoi s'attendre, encore que quelques énigmes ne sont pas résolues et attisent la curiosité du lecteur (notamment l'histoire qui concerne l'alchimie). 

 

C'est une lecture que j'ai beaucoup appréciée, j'ai appris énormément tout en étant transporté dans une autre époque, dans le milieu de la médecine. Passionnant ! Intelligent ! 

Repost 0
24 septembre 2012 1 24 /09 /septembre /2012 09:01

Comme tous les lundis, rendez-vous chez Galleane pour partager nos lectures du moment. 

 

toggle log

 

Ce que j'ai lu la semaine passée : Ce fut une semaine très théâtrale : 

- L'Echange de Paul Claudel

http://ecx.images-amazon.com/images/I/41EF85S27XL._SL160_.jpg


- Caligula d'Albert Camus

http://ecx.images-amazon.com/images/I/41QW7XNND5L._SL160_.jpg

 


Cette semaine et la semaine prochaine : Que vais-je lire ? C'est une bonne question, mon blog est même à l'abandon quelque peu, je n'ai plus le temps de lire. On verra.

 

Et vous que lisez-vous ?  

 


Repost 0