Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

Le Temps De Se Présenter

  • : Le temps de lire
  • Le temps de lire
  • : Les livres que j'ai lus et aimés. "J'ai accompli de délicieux voyages, embarqué sur un mot" Honoré de Balzac
  • Contact

Le temps d'aimer

Recherche

Le temps de lire aujourd'hui

http://ecx.images-amazon.com/images/I/41KMc9Gb%2B1L._SL160_.jpg

 

http://ecx.images-amazon.com/images/I/41radEzu8pL._SL160_.jpg

Archives

31 décembre 2012 1 31 /12 /décembre /2012 15:05

Comme tous les lundis, rendez-vous chez Galleane pour partager nos lectures du moment.

toggle log

La semaine dernière j'ai terminé Les chaussures italiennes d'Henning Mankell.

http://ecx.images-amazon.com/images/I/51th4FgNLqL._SL160_.jpg 

Cette semaine je lis Le confident d'Hélène Grémillon. 

http://ecx.images-amazon.com/images/I/510H8XjPgKL._SL160_.jpg

 

Ensuite je compte lire La couleur des sentiments de Kathryn Stockett.

 

http://www.babelio.com/couv/11295_835311.jpeg

 

Et vous que lisez-vous ? 

Repost 0
29 décembre 2012 6 29 /12 /décembre /2012 10:28

http://ecx.images-amazon.com/images/I/51th4FgNLqL._SL160_.jpg

 

J'en ai entendu beaucoup entendu parler, vu défiler sur les blogs, à mon tour de le lire enfin ! 

 

L'histoire est simple, un homme vit sur une île assez isolée, seul contact avec l'extérieur le facteur et le garde-côte. Mais sa vie bascule le jour où une femme marche sur la glace en déambulateur pour arriver chez lui. Pour lui, l'aventure va commencer, cette rencontre venant du passé va bouleverser sa vie et lui faire entrevoir le futur. 

 

Un récit simple qui ne manque pas de captiver son lecteur, les pages se tournent l'une après l'autre, quelle surprise peut apporter la page suivante, comment va réagir cet homme qui se retourve face à la vie, une vie réeelle et non celle qu'il s'est choisi seul à l'abri de tout. Il va devoir affronter de nouvelles épreuves, mais aussi découvrir de nouvelles joies. C'est un beau récit, triste mais aussi plein d'espoir, car cet homme confronté à la mort va retourver le goût de vivre pour les autres. 

Toute cette atmosphère m'a beaucoup plu, beaucoup de calme et de sérénité s'en dégage après les tourments décrits et vécus. La vie se déroule avec beaucoup de résignation pour certains personnages, cela les rend très beaux. La mort est tout de même ompniprésente mais elle n'est en rien opressante, elle est le signe d'une vie qui se termine, d'une libération. Elle est triste, tragique mais le lecteur l'accepte résigné lui aussi. C'est presque un livre philosophique en ce sens, car il est riche de réflexions sur la vie, la mort. 

 

Quelques petites choses ont retenu mon attention, ce sont les objets : les chaussures, la caravane, la fournmilière, le journal, une bouteille, l'épée... Chaque personnage se raccroche à quelque chose de matériel, quelque chose qui le tient en vie, une chose qui le caractérise et qui est le symbole de sa vie. La plus irréelle des choses reste la fourmilière dans la cuisine, mais quel symbole aussi d'une chose en mouvement qui gagne du terrain, quelque chose de sombre, une force noire en mouvement qui grignote la maison, qui ronge le personnage. 

 

Il est étrange e personnage pour lequel on se prend d'affection mais qui est aussi antipathique au possible, et d'une maladresse parfois... Mais on se prend de tendresse pour lui, parce qu'il montre toujours de bons côtés et sa bonne volonté. Un anti-héros en somme. 

 

Un livre magnifique, plein d'espoir, de tristesse qui laisse une marque au fond de soi. 

Repost 0
5 décembre 2012 3 05 /12 /décembre /2012 22:09

http://ecx.images-amazon.com/images/I/410x6EjfgOL._SL500_AA300_.jpg

 

J'adore cette littérature anglaise pleine d'humour noire, cynique... 

Meurtres au manoir c'est l'histoire de Clarissa qui se marie avec Thomas, mais elle tombe surtout amoureuse du manoir, Georgy "sa meilleure meilleure amie" la rejoind, il y a aussi Evan le cousin de Thomas qui essaie de sortir son épingle du jeu. C'est surtout l'histoire aussi des deux tantes qui vivent là, qui ont un oeil partout et qui complotent beaucoup. Des mystères, des fantômes, des pratiques de sorcellerie... Tout cela s'entremêle pour former un roman drôle et plein de suspens. 

 

C'est assez atypique comme roman, c'est drôle mais un humour acéré, noir même. On ne sait jamais qui tient les rênes dans cette intrigue. On pense que c'est tel personnage mais un élément vient tout bouleverser et toutes vos certitudes tombent. Les personnages qui apparaissent au fur et à mesure du roman sont tous plus machiavéliques les uns que les autres. Ce roman est assez dérangeant, vous voulez lire la suite parce que le lecteur se demande quel plan va réussir parmi tous ces personnages et puis il y a pleins de mystères, d'apparitions fanatstiques, des pratiques druidiques. 

 

Ce n'est pas un coup de coeur, ce n'est pas un livre qui m'a ému ou touché particulièrement mais il est drôle et c'est un bon livre de transition entre deux lectures qu'on pourrait qualifier de plus dures. C'est une auteure que je ne connaissais pas et je suis ravie de l'avoir découverte, je lirai volontiers Meurtres entre soeurs si l'occasion se présente. C'est décapant, ça change. Une lecture sympathique. Je ne taris pas d'éloge car c'est assez surprenant comme lecture, en revanche je ne sais pas si c'est une lecture qui tiendra dnas le temps. Mais à lire pour se détendre à l'occasion.  

Repost 0
3 décembre 2012 1 03 /12 /décembre /2012 08:59

Comme tous les lundis, rendez-vous chez Galleane pour partager nos lectures du moment.

 

toggle log

 

La semaine passée, j'ai lu et je lis encore La maison au citronnier de Sandy Tolan, c'est très dense, très riche, je pense que j'en ai pour un moment. Ce n'est pas une lecture facile dans la mesure où il faut assimiler pas mal de choses mais l'histoire semble très belle pour le moment. 

 

http://ecx.images-amazon.com/images/I/51uY0NvrucL._SL160_.jpg

 

Que vais-je lire ensuite ? Les chaussures italiennes d'Henning Mankell. 

 

http://ecx.images-amazon.com/images/I/51th4FgNLqL._SL160_.jpg

 

Et cette semaine, je pense mettre un billet sur Meurtres au manoir de Willa Marsh. 

 

Et vous que lisez-vous, cette semaine ? 

 


Repost 0
26 novembre 2012 1 26 /11 /novembre /2012 09:00

Comme tous les lundis, rendez-vous chez Galleane pour partager nos lectures du moment. 

 

toggle log

 

Cette semaine, j'ai lu Meurtres au Manoir de Willa Marsh, mon premier livre de cette auteure, c'est drôle, décalé, une lecture qui détend. 

 

410x6EjfgOL. SL500 AA300

 

J'ai commencé La maison au citronnier de Sandy Tolan, je sens que ja vais apprendre pleins de choses, le roman relate le conflit israëlo-palestinien. 


http://ecx.images-amazon.com/images/I/51uY0NvrucL._SL160_.jpg


Ensuite, je projette de lire enfin La couleur des sentiments de Kathryn Stockett.

 

http://www.babelio.com/couv/11295_835311.jpeg

 

Et vous, que lisez-vous ? 

Repost 0
14 novembre 2012 3 14 /11 /novembre /2012 20:22

http://ecx.images-amazon.com/images/I/51bv-svidSL._SL160_.jpg

1000 et quelques pages (au-delà on ne compte plus) sur la Russie, quelle intensité !  

Une belle fresque, une saga sur la Russie d'après la Révolution bolchevique : l'histoire c'est celle des aristocrates, les Vaincus. L'auteur se propose de nous donner une tranche de leur vie, en s'attachant à quelques personnages et à leur manière à eux de résister. Et l'histoire ne se résume pas à la Révolution et aux années d'après, non, le sort s'acharne longtemps après. Ces personnages ne prennent pas toujours conscience de ce qui se joue vraiment et tente de ne pas plier à cette vague populaire mais le pouvoir est écrasant, alors chacun cherche son refuge dans ce qu'il peut : l'amour, la religion, le travail. 

De nombreux personnages dont les destins s'entremêlent, on s'attache à chacun, leur caractère est bien dessiné. La page de présentation n'est pas de trop pour ne pas se perdre dans ces noms russes auxquels nous ne sommes pas habitués et à leurs innombrables surnoms. Chaque destin semble tracé à l'avance, les personnages ont leur certitude mais souvent tout est bouleversé. 

Ce roman m'a vraiment fait pensé à Ken Folett, à la différence qu'on s'attache à un pays mais la période est similaire à La Chute des Géants, et les personnages sont liés les uns aux autres, on passe de l'un à l'autre en changeant de chapitre et donc de point de vue. On en délaisse certains pendant un mong moment avant d'y revenir ensuite. 

Souvent, le récit fait des pauses pour nous faire un point qur la situation de la Russie, sur les nobles traqués par les communistes. Ces petits points sont vraiment courts et surtout glissés dans le récit, mais ils sont essentiels, pour saisir les enjeux du roman et nous apprennent énormément de manière personnelle. Mais ce n'est jamais au détriment d'une tension qui monte, le lecteur connaît par le jeu des points de vue des éléments que le personnage ignore, et là le lecteur n'y tient plus, il doit connaître la suite. Voilà les secrets pour se retrouver emporter dans ce roman. Passionnant ! C'est long, certes, ça peut rebuter mais au contraire on se permet de prendre son temps, loin d'une lecture hâtive, on savoure ce moment passé avec ces personnages. 

Passionnant ! 

Repost 0
12 novembre 2012 1 12 /11 /novembre /2012 08:00

Comme tous les lundis, rendez-vous chez Galleane pour partager nos lectures du moment

toggle log

 

Cette semaine je lis toujours  : Les Vaincus d'Irina Golovkina. J'aime beaucoup mais je ne peux lire que ça. 

 

http://ecx.images-amazon.com/images/I/51bv-svidSL._SL160_.jpg

 

Les lectures à venir sont les mêmes que la semaine dernière, rien de neuf : Meurtres au manoir de Willa Marsh et La maison au citronnier de Sandy Tolan.  

http://ecx.images-amazon.com/images/I/51uY0NvrucL._SL160_.jpg

 

Repost 0
11 novembre 2012 7 11 /11 /novembre /2012 09:32

http://www.babelio.com/couv/9782213634340.jpg

 

C'est un livre que j'ai lu il y a quelque temps maintenant mais c'est une lecture qui m'a vraiment marquée. 


Sous des noms fictifs, l'auteur reprend le crime du "Gang des barbares" et le meurtre d'Ilan Halimi. Il comble pour le lecteur les vides, par les témoignages et le procès, il donne les motivations des personnages, la manière dont ils se sont retrouvés dans cette histoire, comment ils ont été manipulés, comment la violence engendre la violence et le silence. Mais l'auteur s'attarde aussi sur les responsabilités, celle des personnes individuelles bien sûr mais il met le doigt sur une des responsables : la culture de masse et la société de consommation. 

 

L'écriture est presque journalistique et non moins dénuée d'émotion. Quelques réflexions sur notre culture de masse laissent vraiment à réfléchir. Mais ce qui ressort des personnages, c'est leur froideur et la question qu'on a constamment au bout des lèvres, c'est pourquoi ? Pourquoi ce silence ? Comment ne pas prendre conscience de l'horreur de ce qui se passe ? Comment peut-on être aussi naïf parfois ? 

 

Un livre parcouru par l'angoisse, on est complètement happé alors qu'on sait comment cela va se terminer, on connaît la fin mais on ne peut s'empêcher de tourner les pages, en se disant, mais ce n'est pas possible... Quelqu'un va réagir... C'est effrayant ! Une histoire vraie devenue roman, puisqu'on pourrait penser qu'une telle froideur ne se passe que dans les romans les plus noirs. Et tout le débat semble là, le rapport entre vie réelle et la fiction, la manipulation de la fiction, les contraintes de la vie réelle, la vie rêvée... Beaucoup d'interrogations pour un résultat implacable, une société perdue... 

 

Un livre à lire qui interroge sur notre société, qui nous invite à nous poser les bonnes questions au-delà du récit d'une histoire inspirée de la vie réelle. 

Repost 0
7 novembre 2012 3 07 /11 /novembre /2012 10:34

http://ecx.images-amazon.com/images/I/41TQI-PjWIL._SL160_.jpg

 

Un livre qui a connu un grand succès littéraire, un vrai événement en trois tomes, je viens de terminer le premier tome, le deuxième m'attend dans ma PAL. 

 

Un livre très intrigant et j'avoue que pour parfaire mon avis, il faut que je lise les tomes suivants. En le refermant on se pose beaucoup de questions. En parallèle, deux histoires qui alternent à chaque chapitre : Tengo qui tente de devenir écrivain, qui rééecrit le livre d'une jeune fille pour donner à l'histoire plus de qualités littéraires et Aomamé, tueuse professionnelle qui découvre que le monde qu'elle connaît est différent.

 

C'est une histoire étrange, on s'attend à ce que les personnages se rencontrent dans le livre, mais finalement cette rencontre ne vient jamais, mais ce qui est d'autant plus bizarre, c'est que les deux personnages sont liés. Ils se sont déjà rencontrés et leurs ressentis sont similaires, des détails reviennent dans leur vie et finalement ils sont très semblables. Mais tout cela est étrange car tout en étant proches, ils ne sont physiquement jamais en présence l'un de l'autre. 

 

L'autre point intrigant de ce livre est le monde dans lequel évolue les deux personnages et plus la lecture avance plus tout cela s'enveloppe de mystère. On part d'une communauté étrange, une secte et une jeune fille liée à ce groupe et les deux personnages principaux vont se retrouver non pas au coeur de cette mystérieuse communauté mais liées à elle, cela va leur poser des questions, avoir un impact sur leur vie et ils vont faire des recherches sur ce groupe. Mais les renseignement sont peu clairs et le mystère s'obscurcit, surtout avec l'apparition des Little people. 

 

Quant à l'écriture de Murakami, elle peut parfois être un peu crue, en tout cas elle est directe. Pas de fioritures ou de poésie dans l'écriture, en tout cas peu en ressort de la traduction. C'est clair et efficace, et pourtant le livre n'est pas dénuée de poésie car le monde décrit peut être poétique, notamment avec les deux lunes, les réflexions des personnages sur leur monde, sur leur vision de l'amour. Mais le fond reste essentiellement tragique, les histoires secondaires sont souvent tristes. Tout est mystérieux et cela ne présage rien de bon. On se laisse facilement porter. 

 

Au final, un roman intrigant, on ne peut en rester là. 

Repost 0
5 novembre 2012 1 05 /11 /novembre /2012 08:42

Comme tous les lundis, rendez-vous chez Galleane pour partager nos lectures du moment.

 

toggle log

La semaine passée, j'ai lu et je lis toujours, c'est un bon pavé de 1000 pages : Les Vaincus d'Irina Golovkina.

 

http://ecx.images-amazon.com/images/I/51bv-svidSL._SL160_.jpg

 

Je lirai ensuite Meurtres au manoir de Willa Marsh.


http://ecx.images-amazon.com/images/I/410x6EjfgOL._SL500_AA300_.jpg

 

Et vous que lisez-vous ?  

Repost 0