Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Le Temps De Se Présenter

  • : Le temps de lire
  • Le temps de lire
  • : Les livres que j'ai lus et aimés. "J'ai accompli de délicieux voyages, embarqué sur un mot" Honoré de Balzac
  • Contact

Le temps d'aimer

Recherche

Le temps de lire aujourd'hui

http://ecx.images-amazon.com/images/I/41KMc9Gb%2B1L._SL160_.jpg

 

http://ecx.images-amazon.com/images/I/41radEzu8pL._SL160_.jpg

Archives

24 novembre 2011 4 24 /11 /novembre /2011 20:59

couv60829186

 

Je vais peut-être créer une catégorie : je ne sais pas en quoi en penser ! Parce que c'est vraiment ce que je ressens après la lecture de ce livre.


J'ai découvert David Foenkinos avec La Délicatesse. Et il faut le dire je suis tombée sous le charme de ce petit roman. Touchant, plein de tendresse. J'avais adoré, je le conseille à tout le monde, je l'offre... Bref, je suis une fan inconditionnelle. 


Donc la lecture des Souvenirs était plus qu'évidente, aucune hésitation, je me précipite sur ce dernier. Je le commence et là ouf, je retrouve ce que j'ai aimé chez cet auteur : son style. Une écriture fluide, simple, délicate, toute en finesse, qui procure des émotions incroyables. Ma lecture commence assez bien, il faut dire que les souvenirs, c'est un sujet sensible, plusieurs fois les larmes sont montées. Et comme dans La Délicatesse, j'adore ce principe d'interrompre la narration pour intercaler une autre histoire, un détail. 


Une histoire qui au début me touche beaucoup, le narrateur raconte ses souvenirs, la vieillesse, ses grands-parents, tout y est mêlé, l'histoire de ses parents. Mais c'est surtout lors de la rencontre du narrateur avec la femme aimée que je perds pied, j'ai lu les cent dernières pages d'une traite, le rythme est beaucoup plus rapide mais dans cette deuxième partie je me suis demandé où l'auteur voulait en venir.


J'ai adoré la première partie toujours très tendre et une écriture magnifique propre à susciter des émotions très fortes chez le lecteur à travers ce narrateur qui cherche à écrire et qui raconte les rencontres de ses grands-parents, celle de ses parents puis la sienne.Le rythme est très lent, mais on savoure ces moments décrits. Je savoure vraiment cette lecture qui parfois me touche trop et me fait refermer le livre. L'auteur nous interroge sur notre relation avec nos grands-parents, les personnes âgées, le rapport à la mort même, l'oubli des souvenirs mais aussi l'oubli des autres de ce qu'ils ont été. 

Une première partie tellement magnifique que la déroute lors de la deuxième est presque oubliée. Le style de cet auteur est non seulement reconnaissable mais on retrouve à chaque fois les ingrédients qu'on a aimés : une lecture tendre qui nous donne le sourire et nous émeut parfois. Rare plaisir de lecteur de pouvoir vivre des émotions nuancées et si belles. 

Partager cet article

Repost 0

commentaires

A S K ! 29/12/2011 01:45

Je n'ai pas encore lu de Foenkinos, même si j'ai la délicatesse dans ma biblio, et que j'ai emprunté à ma marraine - et oui, encore elle - nos séparations, mais vu ton avis, je rajoute celui-ci à
la liste (a)

amaryllis 29/12/2011 10:12



Je n'ai pas lu Nos séparations mais d'après quelques avis, il est bien. Si je dois lire un autre Foenkinos, ce sera sans doute celui-ci. 



Fransoaz 27/11/2011 21:33

Toujours sous le charme de " la délicatesse", je me suis empressée de lire "les souvenirs" pour retrouver le style Foenkinos. Comme toi, je suis partagée entre les bons moments où les sourires
succèdent aux reniflements et puis ensuite l'agacement lorsque se construit l'histoire d'amour et ce besoin de courir et de se presser tout d'un coup.

amaryllis 28/11/2011 09:39



C'est vrai que tout va trop vite à la fin, alorq qu'auparavant on prenait le temps. 



Luna 27/11/2011 15:15

Ce livre à vraiment l'air "à part" :)

amaryllis 27/11/2011 18:21



Oui c'est vrai, une belle lecture. 



Marion 25/11/2011 16:03

J'ai beaucoup aimé ce roman, mais je trouve qu'on est quand même bien loin de la délicatesse... Et puis, je trouve que c'est un peu dommage, parce que c'est un roman dont on ne se souvient pas...

amaryllis 25/11/2011 16:31



Je suis assez d'accord, je ne pense pas qu'il restera dans les mémoires, alors que pour moi La délicatesse avait été un tel choc.