Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Le Temps De Se Présenter

  • : Le temps de lire
  • Le temps de lire
  • : Les livres que j'ai lus et aimés. "J'ai accompli de délicieux voyages, embarqué sur un mot" Honoré de Balzac
  • Contact

Le temps d'aimer

Recherche

Le temps de lire aujourd'hui

http://ecx.images-amazon.com/images/I/41KMc9Gb%2B1L._SL160_.jpg

 

http://ecx.images-amazon.com/images/I/41radEzu8pL._SL160_.jpg

Archives

1 novembre 2012 4 01 /11 /novembre /2012 08:05

http://ecx.images-amazon.com/images/I/41miM7JhtyL._SL160_.jpg

 

Premier livre que je lis de cet auteur et visiblement pas le dernier ! Un très bon polar que l'on dévore ! Il suffit de quelques jours pour lire ce livre, malgré un nombre de pages conséquents. 


L'histoire : Un flic qui a commis une bavure reprend du service avec une affaire peu commune, une série de meurtres avec des corps qui ont une étiquette de morgue et des indices qui semblent avoir été laissés là exprès. Aucun lien entre les victimes apparemment... Mais là où les enquêteurs passent, les meurtres continuent. Qui sont ces victimes qui ne semblent pas avoir vécues, que personne ne semble connaître ? 


Une intrigue qui avance lentement mais attention aucun ennui. Car l'intrigue s'amplifie au fur et à mesure, tel personnage apparaît, il semble sans importance, on l'oublie un peu puis on se rend compte qu'il est lié fortement au suspect. Une tension qui monte puis redescend et on repasse au maximum. Tout est finement entremêlé. De même on trouve de tout, une tension qui va de l'enquête jusqu'à des scènes d'action intenses presque, jusqu'à une résolution qui n'est manichéenne et assez subtile. 


J'aime bien les polars, et il faut dire que les images créées par ce polar ne semblent pas renouveler le genre, notamment les personnalités des personnages sont caractéristiques : celle du flic désavoué qui a du mal à s'adapter à la société,  son coéquipier qui a une famille, un supérieur qui met la pression. Rien de nouveau, mais pourtant ce polar n'est pas qu'une histoire pour se divertir et frissonner. Il contient une image de la société américaine, une critique du système américain des agences secrètes. Plus qu'un polar donc une critique de la société. Ce regard distancié est intéressant et renouvelle le genre. L'intrigue et le fait de démonter un système nous tient les 600 pages du livre. 


 

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Malika 03/11/2012 11:27

J'avais adoré son premier roman "Seul le silence" !

amaryllis 05/11/2012 13:49



Un bon auteur visiblement. Si je le croise encore, je le lirai.