Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Le Temps De Se Présenter

  • : Le temps de lire
  • Le temps de lire
  • : Les livres que j'ai lus et aimés. "J'ai accompli de délicieux voyages, embarqué sur un mot" Honoré de Balzac
  • Contact

Le temps d'aimer

Recherche

Le temps de lire aujourd'hui

http://ecx.images-amazon.com/images/I/41KMc9Gb%2B1L._SL160_.jpg

 

http://ecx.images-amazon.com/images/I/41radEzu8pL._SL160_.jpg

Archives

9 mars 2012 5 09 /03 /mars /2012 07:16

J'avais lu La splendeur des Charteris de l'auteur et j'avais passé un bon moment de lecture. Alors quand, les éditions Albin Michel m'ont envoyé ce deuxième roman, je m'y suis attelé avec plaisir. 

9782226238511m


L'histoire : Une jeune femme américaine qui a hérité d'une fortune considérable débarque en Angleterre pour entrer dans le monde et se trouver un mari. Elle rencontre un couple prêt à l'aider et l'introduire dans la société anglaise. Tout cela semble bien traditionnel jusque-là mais ce couple semble assez cruel avec elle. Cette jeune femme innocente réussira-t-elle à se défaire des griffes des Radcliffe quand ils l'auront emmené dans le manoir familial ? 


J'ai aimé le premier roman, donc logiquement j'ai adoré le deuxième car on y retrouve les mêmes ingrédients. L'histoire n'est absolument pas aussi lisse que j'ai pu la décrire. Et âmes sensibles s'abstenir ! C'est complètement déjanté. L'auteur ne nous décrit pas la société anglaise du XXe siècle qui nous est décrite dans les romans et ce n'est absolument pas l'aristocratie qu'on imagine très conventionnelle et coincée. Ici à bas les convenances, les on-dit et même les apparences ! 


En effet, la famille Radcliffe est aussi déjantée que l'a pu être Les Charteris. C'est amusant car tous les personnages de la famille sans exception se moquent des conventions sociales et cherchent à se faire plaisir, cela semble le seul objectif. C'est amusant de les voir manoeuvrer la jeune Maisie, inoocente, naïve, qui ne comprend pas tout ce qui lui arrive et subit la volonté des Radcliffe. Tout cela dans une ambiance sexe, fête et décadence ! C'est drôle et on quand on lit, on se dit qu'il ne faut pas avoir froid aux yeux. Comme dans le premier roman, il ne faut absolument pas prendre cela au premier degré car sinon, on risque de fermer le livre avant la fin. 


En effet, si ce sont les mêmes ingrédients que le premier roman, qu'apporte celui-ci ? C'est la question que je me suis posée en cours de lecture, quand l'histoire est bien posée, on commence à se demander où l'auteur veut en venir, on se dit que si c'est ainsi tout le long du roman, on risque d'arrêter ou d'être déçu. On tient encore quelques pages et là surprise, tout bascule ! Peu à peu se dessine un nouveau personnage dans le roman qui fait que la situation se renverse. Alors de nouveau c'est toujours dans l'excès et franchement c'est tellement terrible et tellement froid que le lecteur n'est toujours pas angoissé mais cela fait même sourire. Et les sentiments qu'on avait pour certains personnages s'inversent. On se dit incroyable ! 


En somme, le roman est vraiment bien construit, je l'ai dévoré en une journée. C'est très drôle, décalé, un roman à ne pas prendre au sérieux, pour se détendre et rire devant tant de folies et de fôlatreries. 


Je tiens à remercier Stéphanie des Horts de m'avoir contacté et les éditions Albin Michel pour m'avoir envoyé ce roman. 

Partager cet article

Repost 0

commentaires

fabre-rousseau 08/06/2012 09:58

bonjour,

J'aime beaucoup votre blog et nous avons de nombreuses lectures communes. (j'ai vu que vous aviez sur votre liste "Artemisia", lisez-le de toute urgence et allez voir l'expo au musée Maillol). J'ai
commencé "le Diable de Radcliffe Hall" et j'adore. J'ai eu la chance de rencontrer Stéphanie des Horts au salon des Femmes de Lettres la semaine dernière. Très drôle et très sympathique. Elle va
chroniquer mon roman "C'était malgré nous" paru aux éditions Prisma. Un roman d'aujourd'hui,plein de surprises, situé à Montpellier et qui explore un secret de famille lié au drame des Malgré-Nous
alsaciens pendant la Seconde Guerre Mondiale. Voudriez-vous que je vous fasse envoyer un exemplaire par mon éditeur ? Bonnes lectures et félicitations pour votre blog !

amaryllis 09/06/2012 21:49



Merci de votre passage et de vos compliments. Je retiens le conseil pour Artemisia et j'espère un jour rencontrer Stéphanie des Horts, en attendant, je lis avec plaisir ses livres. 



Anou 12/03/2012 15:53

Comme je te l'avais déjà dit, je note bien précieusement ce titre !

amaryllis 12/03/2012 21:23



Il est vraiment sympa.



Ys 11/03/2012 13:43

Eh bien, je ne me souviens pas d'avoir entendu parler du premier volume, mais ce tome 2 est déjà tentant, j'aime bien le déjanté en général...

amaryllis 11/03/2012 20:20



Si tu aimes les personnages excentriques et tu as envie de rire, je te le conseille. Les livres peuvent se lire séparément, il y a une petite allusion au premier mais rien qui n'empêche de
comprendre. 



Linette 09/03/2012 12:30

Ta chronique me donne envie de découvrir ce roman et me fait hésiter en même temps vu le portrait des personnages.

amaryllis 10/03/2012 09:39



C'est vraiment très drôle, mais il faut le prendre au 2e degré, il ne faut pas être choqué, c'est volontairement décadent, je pense, mais c'est cela qui fait rire.