Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
26 mai 2011 4 26 /05 /mai /2011 10:04

Un moment doux et délicat ! 

01066959851

Ce roman, je l'ai découvert grâce aux blogs, je voyais fleurir des avis un peu partout, alors autant se faire son propre avis, pourquoi ce succès ? J'ai bien vite compris une fois plongée dans le livre. 


C'est l'histoire de Nathalie, une jeune femme active, très belle, mariée, bref on pourrait dire qu'elle a réussi sa vie. Mais malheureusement la vie ne se déroule jamais comme on l'a prévu et la routine fait place aux événements dramatiques de la vie... Comment se relever ? 


Je ne veux pas en dire plus car si je révèle l'histoire, il n'y a plus rien à raconter, ce n'est pas le suspense qui caractérise ce roman c'est surtout son écriture. C'est sûr ce n'est pas un roman d'aventure mais il raconte l'aventure de la vie comme pour tout un chacun. Cela se fait donc à un rythme lent, doux, c'est une vie qui ne va pas à deux cent à l'heure. Et cela fait du bien de se reposer, dans un roman aussi. 


J'ai adoré chaque petit chapitre ponctué par les petits détails de la vie, en effet les petits détails auxquels on s'attache dans la vraie vie mais qu'on ne nous donne pas toujours dans les romans. Ils sont de différentes sortes et à chaque fois ils m'ont fait sourire. 


C'est un roman que j'ai adoré, il donne goût à la vie, il donne envie de savourer chaque petite parcelle même les détails ! 


Une petite douceur ! 


Quatrième de couv' : «François pensa : si elle commande un déca, je me lève et je m'en vais. C'est la boisson la moins conviviale qui soit. Un thé, ce n'est guère mieux. On sent qu'on va passer des dimanches après-midi à regarder la télévision. Ou pire : chez les beaux-parents. Finalement, il se dit qu'un jus, ça serait bien. Oui, un jus, c'est sympathique. C'est convivial et pas trop agressif. On sent la fille douce et équilibrée. Mais quel jus ? Mieux vaut esquiver les grands classiques : évitons la pomme ou l'orange, trop vu. Il faut être un tout petit peu original, sans être toutefois excentrique. La papaye ou la goyave, ça fait peur. Le jus d'abricot, c'est parfait. Si elle choisit ça, je l'épouse... 

- Je vais prendre un jus... Un jus d'abricot, je crois, répondit Nathalie. 
Il la regarda comme si elle était une effraction de la réalité». 

La délicatesse a obtenu neuf prix littéraires et été traduit dans plus de quinze langues.


Partager cet article
Repost0

commentaires

L
Tout le monde a adoré, sauf moi... Je suis de plus en plus difficile à satisfaire à ce que je vois. lol
Répondre
A
<br /> <br /> Non, je ne crois pas. Peut-être le fait d'attendre beaucoup d'un livre. Et puis il en faut pour tous les goûts. <br /> <br /> <br /> <br />
M
<br /> Il donne gout à la vie... je pense que tu as parfaitement résumé ce livre! Qu'est ce que j'ai aimé!<br /> <br /> <br />
Répondre
A
<br /> <br /> Tout à fait vrai ! <br /> <br /> <br /> <br />
M
<br /> Je te rejoins sur cet avis, j'ai adoré cette lecture, bisouxxx<br /> <br /> <br />
Répondre
A
<br /> <br /> un coup de coeur ! <br /> <br /> <br /> <br />
E
<br /> Comme tu me donnes envie... Je veux!<br /> <br /> <br />
Répondre
N
<br /> Sûrement une de mes prochaines lectures !!<br /> <br /> <br />
Répondre
A
<br /> <br /> Une valeur sure ! <br /> <br /> <br /> <br />